PRÉCÉDENTES BIENNALES

LA BIENNALE DE MONTRÉAL 2004
Du 24 septembre
au 31 octobre 2004

LA BIENNALE DE MONTRÉAL 2002
Du 26 septembre
au 3 novembre 2002

LA BIENNALE DE MONTRÉAL 2000
Du 28 septembre
au 29 octobre 2000

LA BIENNALE DE MONTRÉAL 1998
Première Édition
Du 27 août
au 18 octobre 1998

ACCUEIL

MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL ET ARTISTIQUE


Claude Gosselin
Président
Directeur général et artistique

La prolifération des biennales d'art contemporain dans le monde nous oblige à les reconsidérer en vertu de leur pertinence dans un cadre temporel et spatial plus ciblé. Elles doivent répondre au besoin d'information et de stimulation d'un milieu donné, qu'il soit composé de spécialistes ou non, et ce dans une optique mondiale. L'accumulation récente de revues d'art, de galeries et de musées d'art contemporain, de manifestations urbaines et festives, d'institutions d'enseignement et de congrès en art contemporain à travers le monde fait en sorte que l'art se discute et circule plus facilement, et à une plus grande fréquence.

Pour sa 5e édition, La Biennale de Montréal met l'accent sur des artistes canadiens qui participent présentement à l'effervescence de la scène internationale. La tâche a été relevée avec brio par Wayne Baerwaldt, commissaire invité. Il a su également mettre les artistes canadiens en parallèle avec des artistes venus d'ailleurs qui partagent le même dynamisme. Nous le remercions grandement pour sa vision et son interprétation de sujets aussi complexes que les identités nationales et individuelles, la résurgence des cabinets de curiosités et l'hybridité des genres.

Nos remerciements s'adressent également à tous ceux et celles qui ont participé à cette entreprise, en premier lieu les artistes, mais aussi les personnes qui, à l'intérieur des structures culturelles gouvernementales et municipales, ont cru dans le projet et l'ont soutenu. Nous exprimons notre gratitude aux entreprises privées et aux individus qui ont participé financièrement à la réalisation de La Biennale. Sans leur apport indispensable, il aurait été impossible de mener à terme cette aventure.

Merci au personnel et aux membres du conseil d'administration du Centre international d'art contemporain de Montréal qui ont abattu un travail immense. Ils méritent toute notre reconnaissance.

La 5e Biennale de Montréal en art contemporain est un lieu de confrontation de nos habitudes et de nos idées, une façon de voir l'art et le monde. C'est un véritable lieu d'ouverture sur tous les possibles. Bonne Biennale !